histoires pour enfants personnalisées

Si vous aimez mon site, recommandez-le à vos ami(e)s : Facebook

Clique sur la fée Clochette pour
revenir au sommaire du site !

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50  

Histoire pour enfant no 19, écrite par Lydia Grouzard

Père Noël ou Père Fouettard ?

Nous sommes au pôle Nord, dans la maison du Père Noël. C’est le mois de novembre, et les petits lutins s’activent par centaines à la fabrication des jouets. Les machines tournent et les lutins courent dans tous les sens ; Noël approche et le travail est énorme.

Tout à coup, malgré le bruit de toutes ces activités, on entend des cris ; c’est sans aucun doute une dispute. Lorsqu’ils réalisent que le Père Fouettard est venu rendre visite au Père Noël, les lutins deviennent silencieux et se regardent avec inquiétude. Le vieux bonhomme habillé de rouge est sur le point d’établir la liste des enfants trop méchants pour avoir des cadeaux.

« J’en ai ras le bol ! crie le Père Fouettard. En vieillissant, tu deviens trop cool ; il y a de moins en moins d’enfants sur ta liste. Pourtant, il y a toujours autant de vilains garnements !

- Écoute, répond le Père Noël, les temps ont changé, et les enfants sont beaucoup plus sages et gentils.

- Ah ! Ah ! Ah ! ricane l’homme au fouet. Tu plaisantes ! Sur ta liste de l’an passé, tu n’as pas mis le nom de l’enfant qui avait menti à ses parents en accusant sa petite sœur d’avoir cassé un verre.

- Oui, oui, mais c’était seulement un petit mensonge, et puis sa sœur a eu un jouet de plus que lui !

- Et cette petite fille qui n’arrêtait pas de répondre grossièrement à sa mère et qui disait plein de gros mots ? Sans parler de son frère qui n’obéissait jamais à ses parents et qui était capricieux ? Pourquoi leurs noms n’apparaissaient-ils pas sur ta liste ?

- Je ne leur ai apporté que la moitié des jouets qu’ils demandaient... Et puis, tu oublies tous ceux qui n’ont pas eu de cadeaux, comme l'enfant qui avait volé 20 euros à sa mère. Laisse-moi plutôt te parler de Mathilde qui aidait toujours sa maman qui travaillait tard. Il y avait aussi Quentin qui était sage à l’école et faisait très sérieusement ses devoirs. Quant à...

- N’essaie pas de changer de sujet ! On avait dit : Pas de mensonges, pas de gros mots, pas de caprices et pas de désobéissances ! Tu ne veux rien comprendre ? »

Le Père Fouettard est rouge de colère. Les lutins ne l’ont jamais vu aussi énervé. Il prend violemment son fouet et se met à casser tous les jouets déjà terminés. Puis, c’est le tour de toutes les machines et de tous les outils qui servent à la fabrication des jouets.

« Arrête ! Arrête ! supplie le Père Noël.

- Comme ça, personne n’aura de jouets ! Ni les méchants, ni les gentils ! Pas de jaloux ! dit le Père Fouettard, en partant.

- Quel malheur ! » se lamente le vieil homme en rouge.

Les lutins ne savent que faire ; ils sont catastrophés. Tous les jouets sont cassés et ils n’auront pas le temps d’en fabriquer d’autres.

« Mère Noël ! Mère Noël ! appelle le Père Noël.

- Que se passe t-il ? Oh ! Nom d’un petit lutin ! dit la vieille dame en voyant ce bazar.

- Que va-t-on faire ?

- Eh bien, nous allons d’abord tout ranger. Ensuite nous réparerons les machines et travaillerons jour et nuit !

- Mais nous n’y arriverons jamais ! s’exclame la lutine Lydia.

- Mère Noël a raison ! Lutine Lydia, va chercher les rennes et les elfes ! Et tout le monde au travail !» ordonne Père Noël.

Il a fallu toute une journée et toute une nuit pour ranger l’atelier de jouets. Lydia, reine de l’organisation, fait trois groupes : d’un côté, les elfes pour trier les jouets et récupérer ceux qui sont réparables, de l’autre, les lutins pour remettre en bon état les machines, et enfin, Père Noël et Mère Noël, pour décider des jouets à donner à chaque enfant.

Le lendemain, quand tout est prêt pour relancer la fabrication, le téléphone sonne. C’est le Père Fouettard :

« Bon ! On la fait ensemble cette liste de vilains garnements, et je viens t’aider à la fabrication ?

- Ce serait un minimum, après ce que tu as fait ! répond le Père Noël, mécontent.

- Ça fait plusieurs années que je te dis que tu es trop gentil avec les vilains enfants, mais tu ne m’écoutes jamais !

- Bon ! Ça va ! On t’attend ! »

La Mère Noël, qui a tout entendu, ajoute :

«Je vais faire l’arbitre, car je crois que vous allez encore vous disputer ; vous n’êtes jamais d’accord !

- C’est normal, dit Lydia. Papa Noël est trop gentil et le Père Fouettard est trop sévère !

- Tu as raison Lydia ! S’ils pouvaient avoir ta sagesse, nous n’en serions pas là ! » répond tendrement Mère Noël.

Tout le monde s’active pendant une semaine pour rattraper le retard. Tout se passe bien et la fabrication des jouets reprend normalement, comme à chaque année.

Mais, personne, pas même les lutins, ne sait qui sont les enfants dont le nom apparaîtra sur la fameuse liste. Et combien y en aura-t-il ? La liste sera-t-elle plus longue que celles des autres années ?

Le Père Noël aura-t-il été plus sévère ou le Père Fouettard plus gentil ?

Alors, soyez bien sages les enfants !

(c) 2004, www.pourtoi.net
Lydia Grouzard, pour la rédaction de l'histoire...
Marielle, pour la correction du texte...
Claudio, pour la création de l'histoire personnalisée.

Père Noël ou Père Fouettard ?

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50  

Clique sur la fée Clochette pour
revenir au sommaire du site !

 Dessins de Daniel Sauvageau © Dessinateur-Illustrateur © Agence Internet Okweb.ch