histoires pour enfants personnalisées

Si vous aimez mon site, recommandez-le à vos ami(e)s : Facebook

Clique sur la fée Clochette pour
revenir au sommaire du site !

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50  

Histoire pour enfant no 31, écrite par Eric Planque

La malédiction de l'eau

Au sommet de la Montagne des Maléfices, se dressait le sinistre château d' Eric le Magnifique. Nul ne s'en approchait, à cause de la terrible réputation du nouveau Maître des lieux.

Dix ans auparavant, le château était pourtant fréquenté régulièrement par une foule de pèlerins venus de tous les horizons. Tous venaient y boire l'eau de la source magique qui leur assurait bonheur et santé. En bon souverain, Eric faisait profiter de cette source à tout le monde ; aussi était-il fort estimé de tous ses sujets. Avide de pouvoir, son frère Malfar, un homme mauvais, le fit enfermer dans la plus haute cellule du donjon. Quelques fidèles sujets tentèrent de porter secours au pauvre Eric, mais toutes leurs tentatives furent vouées à l'échec.

Puis, Malfar fit proclamer le décret suivant dans toutes les provinces :

« Moi, Malfar le Magnifique, votre nouveau roi, interdis à quiconque l'accès au château, sous peine d'être transformé en pierre. »

Personne ne prit la menace au sérieux, mais il fallut vite se rendre à l'évidence. Malfar avait de réels pouvoirs et mettait bel et bien sa menace à exécution : à quelques mètres de la fontaine magique on apercevait des hommes, des femmes et des enfants transformés en statues de pierre.

Du fond de sa cellule, Eric dit à son frère :

« Puisqu'il en est ainsi, l'eau sera ton propre châtiment. Si tu en touches une seule goutte, tes pouvoirs disparaîtront, et ma place dans ce cachot tu prendras. »

Malfar plissa ses yeux de serpent :

« Ne t'inquiète pas, je saurai éviter l'eau comme la peste. Tu es mon prisonnier pour l'éternité. »

Immédiatement, le méchant Malfar prit les mesures qui s'imposaient pour sa sécurité. Il réunit sa garde et tous ses sujets pour leur imposer sa volonté :

« Désormais, il sera interdit de s'approcher de ma personne, à moins de vingt mètres à la ronde. Tout possesseur d'eau sera châtié. La fontaine sera murée à jamais et les pèlerins iront boire ailleurs ! Quiconque transgressera mes ordres, sera transformé en pierre. »

« Mais, Majesté, sans eau, nous mourrons de soif, objecta un vieillard.

- Les fruits poussent en abondance, dans toute la région ; leur jus sera notre boisson », décréta le despote.

Peu après, pour se protéger de la pluie, Malfar fit recouvrir le château d'une immense cloche de verre. Il se méfiait de tout le monde et ne sortait que très rarement de ses appartements. De la tête aux pieds, il était toujours vêtu d'un vêtement imperméable.

Un jour, pour se divertir, Malfar, bien escorté, alla se promener sur la Place du Marché ; il s'arrêta devant la boutique d'un jeune maître verrier, réputé pour ses lampes d'une rare beauté.

« Tes lampes sont splendides ; donne-moi la plus belle ! Je veux celle-ci ! » ordonna Malfar.

Il désignait, du bout de sa cravache, une superbe lampe en or fin ciselé ; elle était incrustée d'émeraudes et de saphirs.

Le jeune marchand lui dit poliment :

« Sa Majesté a bon goût. Cette lampe est unique au monde, mais elle n'est pas digne d'appartenir à un souverain de votre rang, car ce n'est pas la plus belle pièce de ma collection.

- Ah ! oui ? Eh bien, montre-moi donc cette autre merveille !

- Il s'agit d'un lustre composé de mille diamants d’une pureté sans égale. Lorsque les chandelles sont allumées, le spectacle est sublime. Jamais aucun roi n’a possédé une telle merveille. La pose est délicate et…

- Ce soir même, je veux que tu me l’apportes au château ! S’il me plaît, tu seras peut-être récompensé. »

C’est ainsi que Sélim, le jeune marchand, au grand désespoir de ses proches qui craignaient ne plus jamais le revoir, se rendit au château d' Malfar le Magnifique.

Ce soir-là, en entrant dans sa chambre, Malfar fut ébloui par la beauté du lustre qui brillait de mille feux.

« Grands dieux ! Tu ne m’as pas menti ! Je n’ai jamais vu une telle splendeur !

- Majesté, afin que vous puissiez profiter pleinement de la lumière, j’ai placé le lustre au-dessus de votre lit.

- Excellente idée ! Je pourrai m’endormir en le contemplant. »

Alors, Malfar fit allumer les mille bougies et se coucha en admirant le chef-d’œuvre de diamants qui flamboyaient au-dessus de lui. Il trouva rapidement le sommeil.

Ensuite, Sélim rentra chez lui pour la nuit.

Le lendemain matin, au réveil, le choc fut brutal pour Malfar ; il n’était plus dans son lit mais dans la cellule de son frère qui l’observait de l’autre côté des barreaux.

« Je t’avais mis en garde. La prophétie s’est réalisée. Regarde où t’a mené ta méchanceté ! » lui dit Eric.

Malfar restait perplexe :

« C’est impossible ! Depuis longtemps, il n’y a plus la moindre goutte d’eau, au château. Comment cela se peut-il ? »

Soudain, aux côtés d' Eric, il reconnut Sélim, le jeune marchand :

« Et toi ? Que fais-tu encore ici ? Je te croyais parti ! »

Sélim le regarda fixement et lui répondit :

« Parmi les mille diamants, un seul était faux. Tu ne l’avais pas remarqué ?

- Non ! Et alors ?

- Ce faux diamant était, en réalité, un bout de glace taillé par mes soins. Sous l’effet de la chaleur, il a fondu. Tu devines la suite… »

Aussitôt, le bon souverain fit briser la prison de verre qui recouvrait le château. Puis, il redonna vie à la fontaine et organisa une grande fête en l’honneur du jeune marchand.

Près de la fontaine magique, toutes les statues étaient redevenues des êtres humains. Les pèlerins retournèrent de nouveau à la source sacrée et Eric put savourer, chaque jour, le bonheur de revivre parmi les siens.

(c) 2006, www.pourtoi.net
Eric Planque, pour la rédaction de l'histoire...
Marielle, pour la correction du texte...
Claudio, pour la création de l'histoire personnalisée.

La malédiction de l'eau

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50  

Clique sur la fée Clochette pour
revenir au sommaire du site !

 Dessins de Daniel Sauvageau © Dessinateur-Illustrateur © Agence Internet Okweb.ch